Le Laboratoire et sa démarche

 

L’un des fondamentaux du Théâtre d’Or est la dimension “d’improvisation” ou encore de “composition instantannée”... Une relation spécifique à l’espace, au corps, à la matière sonore toujours renouvelée, toujours travaillée “au présent”. Un champ de la recherche artistique que l’on trouve aujourd’hui également en danse et en musique, et plus largement dans des espaces de trans-disciplinarité rassemblés autour de la notion de “performance”. Une approche particulièrement pertinente dans l’espace public.
L’univers urbain peut apparaître comme un brouhaha visuel et auditif permanent, et encore comme une structure plurielle, mouvante et insaisissable, qui se construit et se reconstruit sans cesse. De même que les immeubles se dressent à partir de terrains en friche, l’improvisation crée à partir d’un vide pour l’emplir d’une matière, d’une structure, qui deviendra une oeuvre. Au delà des généralités (le bruit, l’agitation...), l’improvisation offre d’autres perceptions, ouvre une conscience globale, développe et organise une écoute, un regard, sur ce qui crée la vie même et l’instant.
En accord avec notre démarche d’improvisateurs, l’idée de mobilité s’est affirmée. Se promener dans la ville en étant à l’écoute et “saisir” le bon moment, se laisser appeler par un public ou par tel ou tel place, cour, parvis, square etc....
Une ville “vivante” qui se transforme, se déplace, se modifie ...

 

 

Les artistes

Cécile Duval

comédienne

Marie Lopes

comédienne

Bruno Jouhet

comédien, poète

Raoul Cortes Castaneda

plasticien

Marc Zoro

plasticien

Rosi Andrade

danseuse, comédienne, performeuse

Laura Fuentes Matus

 comédienne, performeuse